Football et bourse : un pari gagnant ?

article picture

Juventus Turin, Ajax Amsterdam, Olympique Lyonnais, Borussia Dortmund. Autant de noms qui font rĂȘver les fans de football. Mais si certains aiment se rendre au stade, ou soutenir leur Ă©quipe prĂ©fĂ©rĂ©e depuis leur canapĂ©, d’autres vont encore plus loin en investissant directement dans leur club de cƓur.

Mais est-ce une bonne idĂ©e d’investir dans un club de football ? En effet, cette activitĂ© est tout particuliĂšrement dĂ©pendante de rĂ©sultats sportifs qui peuvent parfois ĂȘtre alĂ©atoires et se jouer sur des dĂ©tails qui Ă©chappent Ă  la rationalitĂ©. Regardons tout cela de plus prĂšs.

Depuis quand et dans quels clubs peut-on investir ?

Tout commence avec le club anglais de Tottenham en 1983. Pour la construction de son nouveau stade de Northumberland Park, ce club londonien avait ouvert son capital dans le but de rĂ©colter prĂšs de 350 000 livres sterling. Une tentative couronnĂ©e de succĂšs qui a inspirĂ© d’autres Ă©quipes europĂ©ennes qui dĂ©cident par la suite de se lancer Ă©galement dans l'aventure. 

Parmi les plus importants, on retrouve la Juventus Turin, l’AS Roma et la Lazio de Rome en Italie. En Allemagne, seul le Borussia Dortmund a choisi d’ĂȘtre cotĂ© sur les marchĂ©s financiers et il en va de mĂȘme en France avec l’Olympique Lyonnais, aux Pays-Bas avec l’Ajax Amsterdam ou en Écosse avec le Celtic Glasgow. Certaines Ă©quipes portugaises telles que le FC Porto et le Benfica Lisbonne ou turques Ă  l’image de Besiktas et Galatasaray ont Ă©galement dĂ©cidĂ© de sauter le pas et d’ouvrir leur capital Ă  leurs fans et autres investisseurs.

On pourrait penser que les clubs anglais, prĂ©curseurs en la matiĂšre, font partie des plus actifs sur les marchĂ©s financiers. La Premier League anglaise est aujourd’hui de loin le championnat le plus puissant financiĂšrement et le plus attractif pour les investisseurs. Mais il n’en est rien. Si des clubs comme Tottenham, Manchester United, Manchester City ou Arsenal sont entrĂ©s en bourse bien avant les autres, ils l’ont quittĂ©e suite Ă  leurs rachats par de riches propriĂ©taires.

Ces derniers ont pris cette dĂ©cision pour contrĂŽler au maximum leur club et car ils considĂ©raient qu’il Ă©tait plus rentable pour eux de faire ainsi. 

En effet, presque tous les clubs cotĂ©s en bourse ont connu une baisse de leur titre. Dans le mĂȘme temps, les recettes ne cessent d’augmenter. Serait-il donc plus avantageux pour un club de football de ne pas ĂȘtre en bourse ?

Pourquoi certains clubs décident-ils de se lancer en bourse ?

On a donc vu que seulement quelques équipes européennes ont décidé de tenter l'aventure boursiÚre. Mais pourquoi ont-ils décidé de le faire ?

La premiĂšre chose qui peut pousser une Ă©quipe Ă  ouvrir son capital est essentiellement la mĂȘme que celle qui pousse une entreprise classique Ă  en faire de mĂȘme : elle souhaite dĂ©velopper son entreprise et a besoin de nouveaux fonds pour le faire. 

Imaginons que vous possĂ©diez un club et que vous souhaitez le dĂ©velopper (par exemple pour construire votre propre stade et en ĂȘtre propriĂ©taire). Vous n'avez pas les liquiditĂ©s nĂ©cessaires pour le faire pour l'instant, car la plupart de celles-ci sont allouĂ©es au fonctionnement de votre club (les salaires de vos joueurs, les frais de fonctionnement de votre stade d’entraĂźnement, les fonds que vous allouez aux transferts). Mais, vous ne voulez pas non plus vous adresser Ă  une banque pour obtenir un prĂȘt, car les taux qu'elle vous propose sont particuliĂšrement Ă©levĂ©s.

Vous pourriez donc dĂ©cider de vendre des parts de votre club. Vous divisez la propriĂ©tĂ© de la sociĂ©tĂ©, ou ses capitaux propres, par exemple en 1 000 parts. Supposons que vous en vendiez 400 sur le marchĂ© libre. Vous avez vendu 40 % de votre entreprise, ce qui vous permet d’en garder le contrĂŽle, mais vous a apportĂ© de l'argent frais que vous n'avez pas besoin de rembourser. Toutes les personnes qui ont achetĂ© au moins une de ces actions sont dĂ©sormais copropriĂ©taires de l'entreprise avec vous et ont droit aux bĂ©nĂ©fices de la mĂȘme maniĂšre que vous. C'est ce qu'on appelle une introduction en bourse, ou IPO (de l’Anglais Initial Public Offering).

Football et manipulation des coursLe 11 avril 2017, avant que le Borussia Dortmund n’accueille l’AS Monaco en quarts de finale de la Ligue des Champions, l’équipe allemande est victime d’une tentative d’attentat. Quelques heures avant le match, un individu dĂ©clenche trois bombes cachĂ©es dans une haie au passage du bus de l’équipe de la Ruhr, Ă  la sortie de l'hĂŽtel oĂč celle-ci rĂ©sidait. Par chance, les explosifs mal positionnĂ©s n'avaient que partiellement endommagĂ© le vĂ©hicule.L’auteur des faits, un germano-russe du nom de Serguej W. avait pour but de faire baisser le cours du titre du Borussia Dortmund.L'enquĂȘte a rĂ©vĂ©lĂ© qu'il avait empruntĂ© 50 000 euros pour financer ses spĂ©culations. L'opĂ©ration consistait Ă  acheter des options de vente en pariant sur la baisse du cours de l'action du Borussia. Selon le parquet judiciaire : "Plus le cours de l'action aurait chutĂ©, plus le bĂ©nĂ©fice du suspect aurait Ă©tĂ© fort". L'auteur de l'attentat prĂ©sumait qu'en tuant ou en blessant plusieurs joueurs, il parviendrait Ă  faire chuter le cours de l'action.

‍

Investir dans le football : une bonne idée ?

Si l’on comprend bien ce qui peut pousser des propriĂ©taires de clubs de football Ă  ouvrir leur capital au public, est-ce pour autant une bonne idĂ©e pour les investisseurs, qu’ils soient fans ou pas, de mettre leur argent dedans ?

À premiĂšre vue, investir dans son club de cƓur peut sembler allĂ©chant pour les fans. En effet, quoi de plus intense que de se sentir liĂ© corps, Ăąme et porte-monnaie Ă  une entitĂ© que l’on supporte parfois dĂšs son plus jeune Ăąge.

Malheureusement encore plus que pour des investissements dans des sociĂ©tĂ©s plus classiques, investir dans le football peut s’avĂ©rer ĂȘtre plus qu’alĂ©atoire. C’est mĂȘme souvent plus risquĂ© que d’investir dans des obligations ou des ETF. D'ailleurs, les rĂ©sultats des diffĂ©rents clubs cotĂ©s en Bourse sont trĂšs variables. Ainsi, si le cours de l’Ajax Amsterdam a doublĂ© ces dix derniĂšres annĂ©es, celui du Borussia Dortmund a diminuĂ© de moitiĂ© depuis son introduction il y a 20 ans. Quant Ă  celui d’un club comme l’Olympique Lyonnais, son cours a mĂȘme chutĂ© de prĂšs de 85% depuis l’introduction du club en bourse en 2007, passant de 13,14 euros l’action Ă  2,34 euros Ă  l’heure oĂč nous Ă©crivons ces lignes.

Pour quelles raisons le cours d’un club Ă©volue ?

Alors, pourquoi est-il si frĂ©quent d’observer des chutes aussi spectaculaires des clubs de football sur les marchĂ©s boursiers ?

Une raison fondamentale de la fluctuation des cours des clubs de football est que leurs principaux actifs sont leurs joueurs. Des joueurs qui eux-mĂȘme ont une valeur sur un autre marchĂ© : celui des transferts. Un marchĂ© que l’on peut gĂ©nĂ©ralement considĂ©rer comme Ă©tant totalement dĂ©connectĂ© de la rĂ©alitĂ© Ă©conomique et qui se base avant tout sur les rumeurs. Celles-ci peuvent d’ailleurs avoir une certaine influence sur le cours en bourse d’une Ă©quipe. Par exemple, en aoĂ»t 2018, le cours du Borussia Dortmund a connu une forte progression passant de 5,93 euros au dĂ©but du mois Ă  7,58 euros fin aoĂ»t en raison d’une rumeur de transfert envoyant le joueur français Ousmane DembĂ©lĂ© au FC Barcelone pour plus de 100 millions d’euros. Un transfert qui se rĂ©alisera quelques semaines plus tard.

Une autre raison tient en une expression : l’incertitude du sport. Si une entreprise classique peut se fixer des objectifs raisonnables et anticiper ses rĂ©sultats, cela est bien plus compliquĂ© dans le domaine sportif. Un but contre son camp de votre dĂ©fenseur lors d’un match Ă  enjeu, une boulette de votre gardien, une blessure longue durĂ©e de votre meilleur joueur. Voici autant de raisons difficilement prĂ©visibles qui peuvent transformer la saison de votre club en un cauchemar et l’empĂȘcher d’atteindre les objectifs fixĂ©s. L’action du club italien de la Juventus de Turin a par exemple chutĂ© de prĂšs de 10% aprĂšs la dĂ©faite du club contre l’Olympique Lyonnais lors des 8e de finale de la Ligue des champions 2020.

Mais la beauté du football est qu'il déclenche chez les fans une décharge émotionnelle. C'est pareil pour les investisseurs.

Étant donnĂ© la volatilitĂ© des cours des clubs de football, il est possible que vous tiriez plus de plaisir en criant devant les rĂ©sultats sportifs de votre club de cƓur que devant l’évolution de sa valeur en bourse.

Les opinions, recherches, analyses ou autres informations contenues sur ce site Web sont fournies Ă  titre de commentaire gĂ©nĂ©ral du marchĂ© et ne constituent pas des conseils d'investissement, des recommandations et ne doivent pas ĂȘtre perçues comme des recherches d'investissement (indĂ©pendantes). L'auteur ou les auteurs sont employĂ©s par Vivid et peuvent ĂȘtre investis Ă  titre privĂ© dans un ou plusieurs titres mentionnĂ©s dans un article. Vivid Invest GmbH propose en tant qu'agent liĂ© de CM-Equity AG le courtage de transactions d'achat et de vente d'instruments financiers Ă  l'exception de ceux dans le domaine des devises nĂ©gociĂ©s par Vivid Money GmbH.

Open your free account now
Enter your phone number and we'll send you a link to download the Vivid app
Show QR-code to download an app