Comment investir dans Facebook

article picture

Comment explique-t-on Facebook Ă  quelqu'un ? Si cette personne a moins de 25 ans, dites-lui que c'est la sociĂ©tĂ© qui possĂšde Instagram et Whatsapp. S'il s'agit d'un gamer acharnĂ©, vous lui direz que c'est la sociĂ©tĂ© qui possĂšde Oculus. Si la personne a plus de 25 ans, elle pensera probablement Ă  l'endroit oĂč elle tĂ©lĂ©chargeait des photos embarrassantes quand elle Ă©tait au lycĂ©e.

Facebook est énorme. Elle n'est une société cotée en bourse que depuis 2012, mais sa valeur a augmenté de 764 % depuis lors, ce qui la valorise à plus de 800 milliards de dollars. Si vous aviez investi 100 dollars lors de l'introduction en bourse, vous en auriez 864 aujourd'hui. Et ce, en moins de 10 ans. Bien qu'il s'agissait au départ d'un seul site web et d'une seule entreprise, Facebook s'est depuis développé pour devenir l'un des plus grands réseaux sociaux et un géant de la publicité à l'échelle mondiale.

Cela veut-il dire que vous devriez investir dans Facebook ? Ou est-ce que l'Ă©poque oĂč Mark Zuckerberg dirigeait le monde touche Ă  sa fin ?

Ce que signifie investir dans Facebook

L'entreprise Facebook est facile Ă  cerner : elle est propriĂ©taire d'un grand nombre de sites, d’applications et de rĂ©seaux sociaux, dont Instagram, Whatsapp, mais aussi Giphy, le site web que vous utilisez pour trouver des GIFs hilarants.

Tout cela est financĂ© par la publicitĂ© - Facebook recueille des donnĂ©es sur vous Ă  partir de votre profil pour savoir quels sont vos goĂ»ts et vos intĂ©rĂȘts, puis donne aux annonceurs la possibilitĂ© de vous proposer des publicitĂ©s ciblĂ©es en fonction de ces informations. Les annonceurs sont prĂȘts Ă  payer beaucoup d'argent pour cela - la sociĂ©tĂ© a gagnĂ© 25 milliards de dollars grĂące Ă  la publicitĂ© au cours des trois premiers mois de 2021.

Facebook ne se contente cependant pas de collecter vos donnĂ©es lorsque vous utilisez ses applications. L'entreprise vous suit en fait sur les autres sites web que vous visitez. Pour cela, il suffit que vous ayez un compte Facebook ou Instagram (si vous voulez voir tous les endroits oĂč Facebook vous traque, voici le lien). Les publicitĂ©s que Facebook vous permet d'acheter peuvent ĂȘtre vues principalement sur Facebook ou Instagram, ainsi que sur les applications et les sites web qui font partie du Facebook Audience Network. Cela signifie que tant que vous avez un compte Facebook ou Instagram actif et que vous naviguez sur Internet, vous faites gagner de l'argent Ă  Facebook en fournissant des donnĂ©es et en voyant des publicitĂ©s.

Qu'est-ce qui fait bouger le cours de l'action Facebook ?

Comme pour toute entreprise, le cours de l'action Facebook varie gĂ©nĂ©ralement fortement lorsque la sociĂ©tĂ© publie ses rĂ©sultats. Les investisseurs se concentrent sur quelques chiffres clĂ©s : le bĂ©nĂ©fice par action, le chiffre d'affaires (qui est en fait essentiellement constituĂ© de recettes publicitaires) et les utilisateurs actifs quotidiens. Les prĂ©visions de Facebook pour le reste de l'annĂ©e sont tout aussi importantes que les chiffres qu'elle rĂ©vĂšle pour le trimestre. Une prĂ©vision de croissance du chiffre d'affaires et du nombre d'utilisateurs peut potentiellement faire grimper le cours du titre, et ce mĂȘme si les bĂ©nĂ©fices rĂ©alisĂ©s sont dĂ©cevants (bien qu'il soit toujours impossible de prĂ©voir la rĂ©action des investisseurs face aux rapports sur les bĂ©nĂ©fices).

Facebook fait également partie des grandes valeurs du groupe GAFAM - les valeurs des géants de la tech qui constituent une part importante du marché boursier américain (les autres membres sont Apple, Amazon, Microsoft et Google, désormais connu sous le nom d'Alphabet). Pour en savoir plus sur ces actions, consultez notre guide sur les Blue Chips.

Les actions des entreprises de la Big Tech évoluent souvent pour d'autres raisons que les résultats de ces derniÚres. Par exemple, ces derniers mois, l'inflation a été une grande source d'inquiétude pour les investisseurs, ce qui a eu pour conséquence de faire perdre beaucoup de valeur aux titres des GAFAM. L'idée de base derriÚre cette crainte est que si l'inflation augmente, alors les grandes entreprises technologiques devront gagner encore plus d'argent à l'avenir. Qui plus est, leur coût de fonctionnement augmentera. Bien que cela affecte toutes les actions, ce sont celles des GAFAM qui ont été le plus durement touchées par les dépréciations liées à l'inflation.

Compétition et défis

Bien que Facebook soit un géant, il n'a pas encore le monopole de la publicité. Google propose également des publicités sur le web, en fonction des recherches effectuées par les internautes. Mais à elles deux, ces entreprises contrÎlent pratiquement le marché. On estime que Facebook et Google contrÎlent à eux deux plus de 63 % du marché publicitaire total sur Internet.

Les duopoles (un monopole mais avec deux entreprises au lieu d'une) peuvent ĂȘtre mauvais pour le marchĂ© en gĂ©nĂ©ral, mais ils sont excellents pour les entreprises. Si Facebook et Google se font ostensiblement concurrence, le fait de n'avoir qu'un seul autre concurrent majeur les aide tous deux Ă  maintenir leurs Ă©normes recettes publicitaires.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'obstacles potentiels Ă  franchir pour Facebook. D'une part, les consommateurs et les rĂ©gulateurs sont de plus en plus mĂ©fiants concernant le pouvoir de Facebook sur le marchĂ© de la publicitĂ©, et la façon dont l’entreprise utilise ses donnĂ©es. Vous vous souvenez du scandale de Cambridge Analytica en 2018 ? Ce n'est qu’un des exemples de mauvaise presse pour l'entreprise. Ce scandale a donnĂ© lieu Ă  des appels au dĂ©mantĂšlement de Facebook. Cela signifierait transformer l'Ă©norme entreprise en plusieurs petites sociĂ©tĂ©s qui devraient alors se faire concurrence. Et si cela peut ĂȘtre une bonne chose pour le marchĂ© - du moins aux yeux des rĂ©gulateurs - cela ne serait probablement pas bon pour le cours de l'action Facebook.

À long terme, Facebook devra Ă©galement prouver qu'il a une capacitĂ© de rĂ©sistance. L'histoire regorge d'entreprises technologiques qui ont dominĂ© un espace, avant de s'effacer lorsque de nouvelles technologies les remplacent. Microsoft et IBM, qui contrĂŽlaient toutes deux le marchĂ© des ordinateurs, en sont de bons exemples. Ainsi, si Facebook se porte bien actuellement avec son activitĂ© publicitaire, de nouveaux concurrents et de nouvelles technologies pourraient apparaĂźtre et changer complĂštement le marchĂ©.

En substance, parier sur Facebook, c'est parier que l'entreprise pourra continuer à jouir de sa position dominante sur le marché de la publicité, ou qu'elle sera capable de s'adapter au marché si les choses changent.

‍

Les opinions, recherches, analyses ou autres informations contenues sur ce site Web sont fournies Ă  titre de commentaire gĂ©nĂ©ral du marchĂ© et ne constituent pas des conseils d'investissement, des recommandations et ne doivent pas ĂȘtre perçues comme des recherches d'investissement (indĂ©pendantes). L'auteur ou les auteurs sont employĂ©s par Vivid et peuvent ĂȘtre investis Ă  titre privĂ© dans un ou plusieurs titres mentionnĂ©s dans un article. Vivid Invest GmbH propose en tant qu'agent liĂ© de CM-Equity AG le courtage de transactions d'achat et de vente d'instruments financiers Ă  l'exception de ceux dans le domaine des devises nĂ©gociĂ©s par Vivid Money GmbH.

Open your free account now
Enter your phone number and we'll send you a link to download the Vivid app
Show QR-code to download an app